1.01 - Appartement à Louer

Publié le par Chucky

Appartement à Louer
EPISODE PILOTE - SAISON 1 / EPISODE 1
(Analyse détaillée)
par Chucky


Tout d'abord, le générique a spécialement été conçu pour le pilote, il a été changé dès le deuxième épisode car il n'a pas convaincu, la musique était monotone et le design faisait trop 80s.

On voit d'autres habitants évoluer au sein de la résidence en arrière-plan, on ne les verra plus jamais ensuite ! Où sont-ils passés ? Que sont-ils devenus ? Mystère...

ALISON

Alison est vraiment le personnage central de l'épisode pilote. Et l'épisode commence immédiatement par un suspens, quelqu'un dont on ne voit pas le visage s'enfuit discrètement avec toutes ses affaires. Au matin, c'est la radio d'Alison qui joue le rôle d'entremtteur entre nous, spectateurs, et la série et ses personnages. Tout est correctement mis en scène pour nous faire une présentation des personnages. Ainsi, Alison nous présente ses voisins en allant frapper à leur porte. Tout d'abord, il y a Matt, qui nous paraît tout d'abord pour le rigolo, le "gai-luron"... Puis Jake, le séduisant séducteur qui se demande pourquoi on vient toujours frapper à sa porte lorsqu'une fille a disparu, une entrée en matière très directe. Et on voit ensuite qu'Alison a un peu d'appréhension à aller frapper à la porte de Jane et Michael
Elle définit une sorte de jeunesse difficile, l'entrée dans l'âge adulte ne se fait pas facilement. Elle a du mal à joindre les deux bouts et accumule les problèmes : elle rentre dans la portière de la voiture de son patron. Alison est un personnage un peu gauche, maladroite, peu sure d'elle.
Elle trouve Billy comme nouveau co-locataire, et Billy apparaît d'abord comme un adolescent qui veut prendre son indépendance. Un lien spécial et unique apparaît entre les deux personnages, Billy ne parle que de sexe pour leur première conversation en lui racontant qu'il ne pouvait plus emmener des filles chez ses parents... Alison ne veut pas partager son appartement avec lui tout d'abord, agacée par l'impertinance du jeune homme
"Il va falloir trouver une autre poire, mon grand !" dit-elle.
La manière dont Alison est agressive envers Billy montre une certaine attirance envers lui, et ça se voit qu'elle veut vraiment qu'il vienne habiter avec elle (cf. scène au billard). Et au fil des jours, elle découvre la personnalité fantasque du jeune homme, qui se met à danser dans l'appartement.
"Je vais vivre avec toi, ça ne signifie pas que je vais danser avec toi !"
Elle est amusée, il met du piment, de la joie de vivre dans sa vie jusqu'alors monotone. Ils se chamaillent comme des gosses.
Billy : "Finir première de sa promotion pour finir réceptionniste !"
Alison : "Il faut survivre ici". Là, Alison annonce la couleur...
Une chose qui a attiré mon attention, c'est une affiche dans l'appartement d'Alison. Effectivement, alors qu'elle travaille à "D&D", une grande agence du publicité, une affiche dans son appart' mentionne "Advertising Kills" = la publicité tue !
La relation des deux jeunes gens évolue. Alison montre son attirance envers le jeune homme
"Je n'habite pas avec toi parce que tu as un physique d'Appolon et une personnalité prodigieuse". Alison, ici, se trahit elle-même. Il est torse-nu et ses muscles vaillants la rendent mal à l'aise. On remarque qu'elle n'ose presque pas le regarder.
Il y a une réalité sociale dans le discours d'Alison surtout lorsqu'elle lui dit qu'elle a tout plaqué pour pouvoir réussir sa vie à Los Angeles où le la vie est dure, si elle perd don emploi, elle se retrouve à la rue. Alison rame pour joindre les deux bouts et elle est obligée de prendre un co-locataire pour pouvoir rester à L.A. Mais Alison ne serait pas Alison sans un brin de naïveté. En effet, son patron était sympa avec elle parce qu'il voulait coucher avec elle, elle pensait qu'il l'aimait bien pour ses capacités et son intelligence mais elle tombe des nues quand il lui saute dessus en se rendant compte que dans ce monde, rien n'est jamais gratuit. Alison est l'archétype de la jeune provinciale perdue dans une mégalopole. Billy se fait passer pour son mari pour la sortir des griffes de son patron, et elle se rend compte de la chance qu'elle a d'avoir rencontré Billy. La complicité est grandissante entre eux.
"Quand je fais confiance aux gens, ça finit toujours mal" dit Alison, au sujet de la confiance qu'elle avait accordé à son patron, Al. Et je trouve que c'est une phrase qui la résume bien car elle sera souvent trahie par des personnes de confiance (Billy, Amanda, Brooke...)
La scène finale est importante car c'est une fête autour de la piscine, comme pour sceller leur monde. Autour de la piscine, les amitiés se ressoudent et on oublie les petits tracas. Les amitiés restent colides malgré les épreuves que chacun traverse.
"Je me demande ce qu'on nous apprend à la faculté". Par cette phrase, Alison nous prouve qu'à l'université, elle a tout appris sauf une chose : la réalité de la vie. Elle dit cette réplique sur des images de la bande en train de plonger dans la piscine et s'éclater.
 

JAKE OU LA CHRONIQUE D'UNE JEUNESSE REBELLE

Pour introduire Jake, Kelly - transfuge de "Beverly Hills 90210" arrive dans "Melrose Place" pour faire le lien entre les deux séries et permettre d'identifier clairement la nouvelle série.
On voit tout de suite qu'il entretient une relation particulière avec Sandy, une jeune serveuse rêvant de gloire dans la cinéma. Elle nous apparaît comme amusante avec des répliques piquées à vif.
Jake joue avec les sentiments des gens, avec ceux de Kelly notamment. Il met en opposition leurs deux mondes totalement différents, et son discours sonne un peu comme la lutte des classes. Sandy en rajoute en insistant sur le fait que 2 mondes opposent Kelly et Jake, le monde de BH s'oppose au monde de MP. Tout est différent. Quand elle vient prendre leur commande au bar, elle propose à Jake une bière et à Kelly un lait-fraise. La bière représente MP ou le monde adulte tandis que le lait fraise représente le monde de BH, le monde adolescent.
"On va droit à une surboom d'ados si ça continue", dit Sandy en voyant débarquer toute la bande de Kelly au Shooters. Ils ne sont pas dans leur élément, ce sont des intrus, qu'elle doit éliminer le plus rapidement possible. Sandy semble jalouse et cette scène met en avant la différence des deux mondes. La lutte des classes avec d'un côté, les jeunes friqués de Beverly Hills et de l'autre les jeunes adultes fauchés et paumés de Melrose Place. Sandy est actrice, et semble jouer un rôle même dans la vie, elle n'est pas naturelle. Elle joue les vamps. Jake, lui, est terre-à-terre, plutôt réaliste devant sa relation avec Kelly
"J'ai des problèmes que tu ne peux même pas imaginer (...) Tu es de leur milieu, tu seras jamais du mien" lance t-il à la jeune fille qui ne comprend pas le comportement de Jake. Tout vient contrecarrer leur aventure : l'age, l'expérience... Séparation de 2 mondes différents.
"Il a un coeur énorme mais ne sait pas s'en servir" (Kelly, en parlant de Jake). C'est une phrase qui caractérise le Jake de la première saison.
Jake veut préserver Kelly de ce monde sans pitié mais aussi et peut-être surtout de lui. Il est destructeur, lorsque Kelly vient le voir à Melrose le soir, on se doute bien qu'il cache une autre fille dans son appartement lorsqu'il sort précipitament en remettant son t-shirt blanc. Etait-ce Sandy ?

LES AUTRES

- Jane et Michael apparaissent comme un couple en crise. Ils montrent le cap difficile des 2 premières années de mariage. Un couple qui se cherche encore, avec ses doutes et sa passion qui s'éteint petit à petit. Jane se sent délaissée par un Michael préoccupé par son travail. Met en vaant le problème des couples dans la société des années 90, le manque de communication au sein du couple. Un couple peut-il résister au temps qui passe ?

- Rhonda est prof de sport dans un club de remise en forme. Elle nous apparaît comme un peu fleur bleue, elle pensait rencontrer un type bien qui se révèle un vrai salaud qui pense qu'au profit en tenant de lui vendre des saloperies. Rhonda cherche le grand amour. On voit un lien particulier entre elle et Matt. Dans la scène finale, lors de la fête de la piscine, on nous induit que Matt est plus attiré par les garçons que les filles car Rhonda voudrait que ça marche entre eux, ce qui signifie qu'elle a déjà dû tenter une approche, mais il lui fait comprendre que malheureusement, ce ne sera jamais possible. Dans une autre scène, il dit trouver Billy mignon, et Rhonda lui répond de ne pas y toucher, qu'elle l'a vu d'abord.

Publié dans Analyses d'épisodes

Commenter cet article